Vous constatez une légère baisse d’audition chez votre grand-père ou votre grand-mère ? Ils parlent plus fort, demandent à ce que les mots ou les phrases soient répétés, ne participent plus activement aux discussions de groupe et manquent de réactivité lorsque vous leur adressez la parole ? Votre proche souffre peut-être de presbyacousie, une perte de l’audition liée au vieillissement.

Qu’est-ce que la presbyacousie ? Quels sont ses causes et ses symptômes ? Comment y remédier ? Dans cet article, découvrez toutes les réponses à ces questions.

Les principales caractéristiques de la presbyacousie

Il s’agit d’une forme de surdité bilatérale qui apparaît principalement chez les personnes quinquagénaires ou plus âgées. Elle se manifeste par une perte progressive de l’audition. Elle est considérée comme étant un phénomène naturel, car elle est liée à l’âge. L’apparition de la presbyacousie s’explique tout simplement par le fait que lorsqu’on vieillit, la faculté auditive se fatigue et perd en performance.

Dans la majorité des cas, on constate une altération de l’audition sur les fréquences aiguës, ce qui rend la faculté de compréhension difficile. Au début, les personnes souffrant de presbyacousie ont du mal à entendre les consonnes fricatives et sifflantes. À la longue, les sons graves seront également touchés et les patients souffriront éventuellement d’acouphènes.

 

Comment se manifeste la presbyacousie ?

Il est tout à fait possible de traiter les symptômes à condition de les détecter le plus tôt possible. Il faut néanmoins préciser que cette pathologie ne se manifeste pas de la même manière chez chaque individu. Raison de plus pour scruter minutieusement chaque signe. En effet, certains indices ne trompent jamais. En voici quelques-uns qui vous permettront d’identifier une presbyacousie.

Pour une meilleure perception des sons, les personnes presbyacousiques ont tendance à augmenter le volume de la télévision, de la radio et du téléphone. Ce volume va augmenter au fur et à mesure que les cellules auditives sont touchées.

 

  • Hausse du volume dans la voix

Vous remarquerez également que les personnes souffrant de presbyacousie parlent souvent très fort. La raison est qu’elles rencontrent des difficultés à percevoir les sons projetés. En effet, la privation sensorielle des sons grave et aigus va développer un réflexe chez les personnes presbyacousiques, ce qui les amène à parler plus fort que la normale.

 

  • Répétition des mots et des phrases

Lorsque vous parlez avec des personnes atteintes de cette condition, attendez-vous à ce que ces dernières vous fassent répéter souvent vos mots et phrases. L’explication est simple : souvent, la presbyacousie fait que les personnes entendent, mais ne comprennent pas à cause de la privation sensorielle.

 

  • Baisse de participation aux discussions de groupe

Les discussions de groupe fatiguent les personnes touchées, car elles doivent déployer de gros efforts pour déceler ce que disent les autres. Elles auront donc tendance à n’afficher aucune réactivité aux discussions de groupe et préféreront clairement rester à l’écart de tout ce brouhaha.

 

  • Les acouphènes

Les personnes sujettes à la surdité de perception souffrent souvent d’acouphènes. Cette pathologie se traduit par une sensation de bourdonnement ou de tintement que l’on ressent uniquement sur les sons extérieurs. Cette sensation s’accentue en fonction des bruits qui animent un environnement donné.

Comment communiquer avec une personne presbyacousique ?

Il est évident que communiquer avec une personne atteinte d’un trouble de l’audition est un tantinet plus compliqué.
Il faut d’ailleurs admettre que ce trouble constitue un fardeau non seulement pour l’individu, mais aussi pour ses proches.
Pour ne pas l’isoler, il faut adopter des méthodes de communication adaptées.

Pour éviter de toujours répéter vos phrases, ayez, par exemple, le réflexe de parler fort et distinctement. Attention ! Parler fort ne signifie pas crier. Cette action peut offenser la personne atteinte de presbyacousie et causer un effet contraire sur sa capacité à entendre.

Essayez aussi de ne pas parler trop vite et d’expliquer vos idées avec des phrases simples et claires pour que la personne puisse comprendre instantanément. Autant que possible, éliminez toutes les pollutions sonores qui peuvent entacher votre communication (télévision, radio, cris d’enfants, etc.). Montrez-vous gentil, patient et à l’écoute.

 

Comment éviter la presbyacousie ?

Une fois que les cellules auditives se détériorent, il n’y a plus de moyen de les réparer. Ce phénomène est irréversible.
Toutefois, diverses solutions sont proposées en fonction de l’état de votre audition. Sachez d’ailleurs que prévenir la défaillance auditive est tout à fait possible avec de bonnes habitudes.

  • Les entraînements auditifs

Les entraînements auditifs consistent à apprendre à écouter et à comprendre les sons ainsi que les bruits qui nous entourent. Vous pouvez réaliser ces exercices seul ou à l’aide d’une application mobile.

Autre exercice : participez aux discussions de groupe et essayez d’être le plus réactif possible.

  • Une bonne hygiène de vie

Pour entretenir votre santé auditive, faites du sport. Privilégiez notamment les sports qui apaisent, favorisent la circulation sanguine et améliorent la santé cardiovasculaire, comme le yoga ou la méditation. Évitez aussi de consommer les aliments trop gras qui augmentent le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Même chose pour l’alcool qui accentue la détérioration de la capacité auditive.

Certains aliments contenant de la vitamine B3 et B6 et des antioxydants seront vos meilleurs alliés pour bien entretenir votre santé auditive.

 

Quand faire un test auditif ?

Avant que votre capacité auditive ne se détériore, vous devez prendre des précautions au plus vite et le plus tôt possible. Bien qu’il s’agisse d’un trouble qui s’accentue avec l’âge, rien ne vous empêche d’adopter des réflexes pour éviter, en partie ou en totalité, le port d’appareil auditif.

L’idéal est de consulter un ORL ou un audioprothésiste tous les ans pour réaliser des tests auditifs audiogrammes. Ces tests permettent de mesurer l’étendue de la situation et de voir s’il y a défaillance auditive. Dès que vous constatez un changement dans vos habitudes auditives, consultez un médecin. Même chose si vous avez consommé des médicaments ototoxiques, si vous avez des parents souffrant de trouble d’audition ou si vous êtes exposé aux bruits à longueur de journée.

 

Le port d’un appareil auditif

L’appareil auditif est la solution finale pour corriger la capacité auditive des personnes touchées par la presbyacousie. Cet appareil va leur permettre d’entendre à nouveau et de comprendre les sons. Plus l’appareil est porté tôt, plus il sera efficace. Pour savoir quel appareil auditif vous convient le mieux, l’idéal est de consulter un spécialiste.

En parlant d’idéal, Ideal Audition est la solution pour vous afin de trouver la meilleure solution, car il s’agit d’une marque offrant à toutes les personnes ayant des troubles auditifs de trouver l’appareil parfait pour retrouver une vie « normale » grâce à une large gamme d’appareils auditifs adaptés.

Ideal Auditif-Signia-Xperience-product-range_wave-pattern_2021-09_1920x1080

Ideal Audition vous accompagne durant toutes les étapes d’appareillage, du test auditif à la prise en main de l’appareil en passant par les tests auditifs. De plus, ce n’est pas un secret que le prix d’un appareillage auditif peut parfois faire peur et en dissuader plus d’un. C’est pourquoi la marque s’engage à proposer les meilleurs prix pour les meilleurs produits.

Vous en savez maintenant plus sur la presbyacousie ainsi que sur les appareils auditifs. Il est important de garder en tête que les troubles auditifs peuvent affecter tout le monde, et à tout âge. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un spécialiste.

Le lien entre la mémoire et l’audition

 

La zone du cerveau destinée à l’audition est directement reliée aux zones destinées à la mémorisation. Ainsi, les personnes atteintes de difficultés auditives ont tendance à posséder de plus faibles capacités de mémorisation que les autres. En effet la personne n’arrive pas à écouter et comprendre ce qu’il se passe autour d’elle et elle n’arrive pas à retenir les informations importantes. 

Il est donc important de détecter rapidement un problème d’audition pour intervenir le plus vite possible. Cette intervention permet de ne pas créer d’autres zones des fragilités, comme dans la mémoire. 

Par ailleurs, la diminution des interactions avec le monde extérieur et les autres accentue d’autant plus ce problème. La personne commence à s’isoler, à ne plus participer aux discussions et à ne pas partager les moments avec ses proches. Il va donc se créer une situation où la personne ne reçoit pas de stimuli. Quand notre cerveau ne reçoit pas de stimuli, il arrête lentement de marcher, il fait moins d’effort. À partir de là, les fonctions cognitives deviennent plus fragiles. 

L’intervention sur les difficultés liées à l’audition sont très importantes, mais il faut aussi entraîner les autres fonctions cognitives. Un entraînement continu de la mémoire permet de garder le cerveau éveillé. 

Et pour améliorer votre mémoire, choissisez votre programme de rééducation

UN PROGRAMME EN PRÉVENTION OU PERTES MNSÉSIQUES LÉGÈRES

JOE

UN PROGRAMME EN ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES ALZHEIMER

EDITH

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :