Selon les statistiques, c’est jusqu’à 5% d’enfants qui sont touchés par une hyperactivité. On parle par ailleurs de TDAH. Cet acronyme veut dire : “Trouble de Déficit de l’Attention avec Hyperactivité”. Les médecins affirment que son origine est neurobiologique. Son diagnostic doit être établi par un spécialiste. Divers signes peuvent interpeller les parents. Voici des voies pour essayer de canaliser un enfant hyperactif. Il y a encore la thérapie cognitive et les médicaments.

 

Comment reconnaître un enfant hyperactif ?

Ne confondez pas un enfant turbulent et un enfant hyperactif. Le dernier bouge sans cesse, parle assez, manque de concentration, etc. Quelques signes !

 

Un manque de concentration

Le manque de concentration est un signe de plusieurs problèmes chez les enfants. C’est le cas lorsqu’il est hyperactif ou souffre d’une difficulté d’apprentissage type TDAH. Un manque de concentration peut se traduire de diverses manières. Par exemple, c’est impossible pour le bambin de se concentrer sur une activité qu’on lui propose. Il ne peut pas se concentrer durant plusieurs minutes. Bien sûr, cette difficulté de consultation n’est pas spécifique à une tâche.

On pense aux activités scolaires, que ce soit à l’école ou les devoirs à réaliser à la maison. Les jeux sont aussi concernés. Notamment, ceux qui exigent de la concentration.

 

Des oublis

L’oubli fait partie de la vie. Chez un enfant hyperactif ou un enfant TDAH, les oublis à répétition doivent être passés au “scanner”. Il oublie à tel point que l’enfant peut finir par perdre plusieurs affaires de classe. Un enfant hyperactif va aussi perdre régulièrement ses jouets ou des habits. Tous ces désagréments prouvent que l’enfant hyperactif a la tête ailleurs. Cependant, cette impression qu’a un enfant d’être ailleurs peut être le signe d’un esprit créatif. Cette qualité mal canalisée deviendra un frein aux apprentissages.

 

Difficile pour lui de tenir en place

Qu’un enfant veuille tout saisir et bouger le plus souvent n’est pas toujours alarmant. Toutefois, lorsque l’enfant a tendance à bouger sans cesse çà et là, la mère ou le père devrait analyser ce comportement de plus près. Il s’avère un grand perturbateur à l’école ou à la maison. De plus, un enfant hyperactif se veut un bavard intrépide. Il faut savoir agir vite et bien afin de mieux canaliser un enfant hyperactif.

 

Comment venir en aide à votre enfant hyperactif ?

On a tous tendance à s’inquiéter lorsque les enfants ont un problème. Au risque de culpabiliser, voici les trucs que vous pouvez entreprendre pour aider un enfant hyperactif.

 

Il y a des règles à respecter

Un enfant est en mesure de comprendre que dans la vie, on ne fait pas seulement ce que bon nous semble. De ce fait, certaines règles devront être respectées. La tâche des parents consiste à lui expliquer la nécessité du respect de ces règles. Il ne s’agira pas d’enfermer son enfant dans une sorte de prison ou un cercle vicieux. Il convient d’appeler “rouge” ce qui l’est vraiment.

Expliquez par exemple à l’enfant que laisser traîner ses affaires, c’est un comportement à bannir. Tout aussi bien que courir de manière excessive dans les escaliers. Donnez des consignes fermes sans toutefois basculer dans la colère. Vous pouvez vous sentir parfois agacé à force de répéter les mêmes choses. Mais ça portera du fruit avec un peu de patience.

 

Créer un cadre de vie apaisant pour son enfant hyperactif

La création d’un cadre calme pour votre enfant hyperactif implique de faire un meilleur rangement de son espace. Tous les objets qui traînent doivent être rangés. L’objectif est d’aider l’enfant à mieux se concentrer, plutôt qu’à se livrer à de multiples activités. N’hésitez donc pas à ranger les objets bruyants ainsi que les différents ballons de jeux. Pourquoi ne pas éteindre la télévision ? En tout cas, on ne s’en prive pas si cela peut apporter du calme et de la tranquillité.

Il convient de bien ranger sa chambre pour une meilleure sécurité. On peut impliquer l’enfant en évitant de trop le solliciter.

 

Quelles activités pour un enfant hyperactif ?

Toujours dans l’intention de canaliser votre gamin hyperactif, vous pouvez vous orienter vers des activités intéressantes afin de le canaliser. Parmi cette panoplie d’activités, on peut choisir les exercices de respiration. Ils ont fait leurs preuves en ce qui concerne la réduction du stress, de l’anxiété ou des angoisses. Une technique efficace en cas d’hyperactivité est la respiration ventrale. Cette méthode simple permet d’apaiser l’enfant hyperactif. Il suffit de lui demander de poser ses mains sur son vente. Puis, il doit effectuer une respiration profonde.

En effet, toutes les activités douces et zen seront les bienvenues. On a par exemple le yoga. Faites-lui découvrir aussi les activités artistiques. Peinture, coloriage, collage… Il existe une diversité d’activités qui s’adaptent aux besoins des enfants autistes. A chacun de choisir ce qui convient à son enfant !

 

Et si on le récompensait !

Les agissements d’un enfant hyperactif finissent, tôt ou tard, par énerver les parents. Parler de récompenses lorsqu’on est énervé ? Il ne s’agit pas de le récompenser à chaque bêtise. La récompense vise à l’encourager pour chacun des efforts fournis. De petites récompenses judicieusement données l’aideront à s’améliorer. N’hésitez pas à valoriser et à féliciter votre enfant hyperactif quand celui a fait une progression. Mais récompenser quelqu’un diffère de faire du chantage. Par exemple : “Tu auras ton goûter après avoir résolu ce rébus”.

 

Consulter un thérapeute

Une prise en charge psychologique peut s’avérer bénéfique. Consultez un thérapeute si la situation de votre enfant devient un réel problème pour son épanouissement. Les thérapies cognitives et comportementales peuvent faire quelque chose. Le traitement du thérapeute est basé sur des jeux. Il utilise également des mises en situation afin d’aboutir à des résultats très encourageants. On observe une modification significative du comportement de l’enfant après les séances de thérapies cognitives.

D’un côté, les médecins proposent une solution médicamenteuse. Sa prescription est envisagée dans le but de calmer son agitation. La Ritaline est prescrite en vue de combattre l’hyperactivité. Ce médicament favorise une bonne concentration.

 

 

 

Quel rôle joue l’enseignant dans une école alternative ?

L’école alternative est un établissement scolaire qui adopte une méthode pédagogique hors du commun. Basée sur des principes uniques, elle utilise les nouvelles solutions d’instruction des enfants afin de leur permettre de mieux affronter les réalités du monde. L’enseignant étant une référence incontournable à l’instruction des enfants, il joue un rôle important. Découvrez dans cet article le rôle de l’enseignant dans cette démarche pédagogique.

 

La supervision durant le processus d’apprentissage

Vous n’êtes sûrement pas sans savoir que l’enseignant joue un rôle primordial dans l’apprentissage des enfants dans une école alternative. Il participe spécifiquement à l’assimilation des cours d’apprentissage des enfants. En se basant sur les capacités de chaque enfant, il propose des notions d’assimilation adaptées pour un meilleur apprentissage des cours. Vous trouverez sur ce site, les différentes mesures mises en œuvre dans cette école alternative pour faciliter l’apprentissage des enfants.

 

Assurer un accompagnement sur-mesure

Dans une école alternative, l’enseignant doit garantir un accompagnement sur-mesure de chaque enfant. Mieux, il se renseigne sur les problèmes et préoccupations de ses apprenants afin de leur trouver des solutions adéquates leur permettant d’assimiler le plus rapidement possible les cours. L’enseignant doit mettre en place une relation de confiance entre les apprenants et lui pour faciliter les échanges. Cela permet également d’instaurer une ambiance adaptée à leur apprentissage pour les encourager à s’intéresser aux notions de cours.

 

Mettre en œuvre l’autodidaxie

L’objectif principal de l’enseignant dans une école alternative est d’orienter ses apprenants à comprendre ce qu’il leur apprend. Il contribue au développement de la curiosité des apprenants afin de les pousser à toujours vouloir en découvrir davantage à travers les différents moyens qui sont mis à leur disposition. Il reste donc un acteur majeur de l’éducation, en l’occurrence, des enfants. C’est sa manière à lui d’apporter sa pierre à l’édifice pour le développement de la nation.

 

Lui proposer des activités éducatives adaptées

pour un enfant hyperactif

Le programme COCO PENSE et COCO BOUGE est un programme de jeux éducatifs et physiques adaptés pour les enfants TDAH et hyper actifs. En effet, au bout de 15 minutes de jeux éducatifs, une pause sportive est imposée. Cela permet à l’enfant de se défouler, afin de mieux canaliser son énergie par la suite.

pause sportive coco pense et coco bouge coco protège des addictions aux écrans

Découvrez l’application COCO PENSE et COCO BOUGE

cocoetcocosport-coco-app-enfant-educative-educatif-enfants-ludique-culturel-jeux-jeu-application-entrainement-cerebral-ans-tablette-smartphone-

Accompagner les enfants TDAH

accompagner un enfant hyper actif tdah

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :