Bon nombre de personnes âgées font le choix de rester chez elle, même lorsqu’elles sont à un stade avancé de vieillesse et qu’elles présentent des signes de dépendance.

En effet, en France, sur 8 500 000 de personnes, seules 255 000 vivent dans les maisons de retraite et autres établissements spécialisés.

Le maintien à domicile étant largement plébiscité, de nombreuses solutions pour favoriser l’autonomie ont donc vu leur apparition. Nous vous parlons notamment des moyens techniques et des moyens humains, ainsi que des aides émanant de l’État.

 

L’importance du maintien à domicile pour les personnes âgées

Le maintien à domicile est un choix qui s’explique par l’attachement que les personnes âgées portent à leur maison. Il s’agit d’un choix logique somme toute, car il leur permet de garder leurs habitudes de vie, et notamment la liberté de faire ce qu’elles veulent quand elles veulent (dans la mesure du possible, selon leur niveau d’autonomie), ce qui n’est pas possible par exemple, en maison de retraite.

De plus, le maintien à domicile leur offre l’avantage de rester proche de leur entourage et surtout de leur famille.

Du reste, il est important de noter que le maintien à domicile peut revenir moins cher que l’entrée dans une maison de retraite. En effet, sachez que maintenir une personne âgée à domicile nécessite de réaliser des aménagements dans le logement.

Selon le type d’ajustements à faire, le coût de l’aménagement est de 4 280 euros en moyenne, alors que le tarif mensuel d’une maison de retraite est de 2 200 euros. La comparaison fait apparaître alors une nette différence, ce qui peut constituer une motivation supplémentaire pour choisir le maintien à domicile.

 

Les solutions de maintien à domicile existantes

Comme mentionné précédemment, pour maintenir une personne à domicile, certains aménagements sont parfois nécessaires pour l’aider dans sa perte d’autonomie.

Nous pouvons les catégoriser comme suit :

 

  • Les moyens techniques

Des moyens techniques ont été conçus spécialement afin de permettre aux seniors d’accomplir des tâches de la vie quotidienne pour lesquelles ils ont des difficultés, du fait de leur âge avancé.

Parmi eux, nous pouvons citer les équipements de déplacement comme la canne, le déambulateur, le scooter électrique, le fauteuil roulant ou le monte-escalier, ceux permettant d’aider à l’hygiène telle que la rehausse-w.c., les barres d’appui, les baignoires à porte… Il existe également du matériel spécial destiné à leur apporter du confort au quotidien, tels que les lits médicalisés, les ceintures de maintien, les oreillers ergonomiques…

Il est important de noter que la plupart du temps, les seniors sont réticents aux changements. Cependant mis devant les faits, il peuvent comprendre, par exemple, qu’une maison à étage rend les déplacements au quotidien quelque peu difficile, et qu’un appartement ou une maison de plein pied est plus rassurant pour les membres de la famille qui ont moins à se soucier de chutes dans les escaliers. Ou encore que leur force s’amenuise avec le temps et que leurs articulations ne peuvent plus supporter les lourdes casseroles en fonte, qu’il faudra donc remplacer par des ustensiles de cuisine plus légers. 

Finalement, l’un des plus grands changements et pourtant l’un des principaux, est la sécurisation de la salle de bain. La salle de bain est un endroit particulièrement risqué car elle est une pièce essentielle de la maison, mais très dangereuse car les personnes âgées peuvent glisser ou tomber (d’autant plus que ces chutes font parties des accidents domestiques qui blessent le plus les personnes âgées).

C’est pourquoi passer d’une baignoire ou d’une douche peu adaptée à une douche senior sécurisée est un changement essentiel à opérer. Ces douches sécurisées et aménagées permettent de garantir la sécurité et le confort des personnes âgées. Elles ont pour objectif de réduire au maximum les risques d’accident pendant la toilette.

douche securisée senior lergonhome danger vieillir

 

  • Les moyens technologiques

De nombreuses technologies ont été mises au service du maintien à domicile des personnes âgées. La plus connue est assurément la téléassistance, un système d’alarme spécialement conçu pour que les personnes âgées puissent prévenir des opérateurs qualifiés en cas de difficultés, de chute ou de malaise. Ce dispositif est notamment conçu pour se déclencher de manière automatique dans certaines situations comme les chutes par exemple.

La téléassistance fonctionne avec un déclencheur que la personne âgée porte sur elle, à son poignet ou en collier. Grâce à celui-ci et à un transmetteur posé à son domicile, le senior peut alors prévenir un opérateur lorsqu’il a besoin d’aide. En retour, celui-ci peut soit appeler un proche du senior pour venir lui porter assistance, soit les services d’urgence.

 

  • Les moyens humains

L’entourage humain est primordial dans le maintien à domicile des personnes âgées, car il lui apporte non seulement une réelle assistance humaine, et lui évite également la solitude ainsi que l’isolement social.

Le moyen humain le plus courant pour le maintien à domicile est l’aide à domicile professionnelle. Il s’agit d’une personne chargée d’assister les seniors dans les activités du quotidien pour lesquelles ils ont des difficultés : l’alimentation, la toilette, la mobilité… Appelée auxiliaire de vie, cette personne justifie d’une formation et d’une qualification pour assister au mieux les personnes âgées.

Il est également possible de recourir à une aide-ménagère qui sera chargée de toutes les tâches d’entretien dans le logement du senior : ménage, nettoyage, vaisselle lessive, repassage, et parfois même la cuisine. Certaines aides comme la dame de compagnie, bien qu’elle n’assiste pas la personne âgée médicalement, peuvent être considérées comme un moyen humain de maintien à domicile. En effet, elle est chargée de rompre la solitude du senior en lui tenant compagnie, en discutant avec lui…

 

Les aides au maintien à domicile

Des dispositifs d’aides ont été prévus par l’État afin de permettre aux personnes âgées de se maintenir à domicile et de vivre aussi confortablement que possible.

 

  • Les aides fiscales pour le maintien à domicile

Il s’agit d’un crédit d’impôt de 50% dont peuvent bénéficier les personnes âgées qui ont recours aux services d’une aide à domicile. En pratique, il sera valable si ce dernier se fait assister par un auxiliaire de vie ou une aide-ménagère.

 

  • Les aides au logement

Les aides au logement dont il est question ici émanent de l’agence nationale de l’aménagement de l’habitat (ANAH), et sont prévues pour donner la possibilité aux seniors d’adapter leur logement à leur situation. L’agence prévoit alors un crédit d’impôt de 25% pour ces travaux d’aménagement. Le montant alloué est plafonné à 5 000 euros pour les personnes vivant seules, et de 10 000 euros pour les couples.

Il accorde également des aides pour les travaux d’aménagement comme l’installation d’un monte-escalier, la pose de volets automatisés… Leur montant est compris entre 7 000 et 10 000 euros.

  • Les aides aux seniors en perte d’autonomie

Il existe de nombreuses aides pour les seniors en perte d’autonomie. Parmi elles, nous pouvons citer l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) prévue par le Conseil Départemental pour couvrir toutes sortes de dépenses : fourniture de produits d’hygiène ou alimentaires, aide à domicile…

La Sécurité Sociale propose également l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) pour aider les seniors dont les ressources sont faibles.

Enfin, les caisses de retraite et les mutuelles prévoient une aide semblable à l’APA pour les seniors dont la perte d’autonomie n’est pas considérée comme étant grave.

 

Se renseigner sur les offres de mutuelle

En tant qu’aidant, il est important d’être renseigné sur toutes les aides et offres qui existent, car il est vrai que les rendez-vous médicaux sont parfois coûteux. Connaître les offres de mutuelle permet d’assurer un suivi des soins le plus tranquillement possible.

Une mutuelle, ou complémentaire santé, vient compléter les garanties de base. Elle prend en charge, partiellement ou en totalité, les actes non remboursés par l’Assurance maladie et ceux qui le sont très faiblement, pour assurer une couverture plus optimale.

Parmi les offres existantes, la Mutuelle GSMC propose des garanties santé équilibrées adaptées à votre situation, pour ne payez que ce dont vous avez vraiment besoin.

Grâce aux différentes offres de la Mutuelle GSMC bénéficiez :

  • de prestations de qualité à prix juste,
  • d’une relation de proximité,
  • d’actions solidaires.
logo-gsmc

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :