La stimulation sensorielle est une approche efficace pour favoriser la stimulation cognitive et émotionnelle chez les personnes âgées en maison de retraite. En utilisant des activités sensorielles spécifiques, il est possible de stimuler les souvenirs, d’améliorer la qualité de vie et d’encourager l’engagement des résidents. Dans cet article, nous explorerons les différentes activités sensorielles qui peuvent être mises en place en maison de retraite pour stimuler les souvenirs des personnes âgées. Nous aborderons également les bénéfices de la stimulation sensorielle et fournirons des conseils pratiques pour intégrer ces activités dans le quotidien des résidents.

 

Activités sensorielles pour stimuler les souvenirs chez les personnes âgées

Les activités sensorielles offrent de précieux avantages pour la stimulation des souvenirs chez les personnes âgées en maison de retraite. En utilisant des stimulations sensorielles adaptées, telles que les odeurs, la musique, le toucher et les activités artistiques, il est possible d’évoquer des souvenirs, de favoriser l’engagement et d’améliorer la qualité de vie des résidents. Il est essentiel d’intégrer ces activités dans le quotidien des résidents, en les planifiant de manière régulière et en veillant à les adapter aux besoins et aux préférences individuels. Les activités sensorielles offrent une opportunité précieuse de créer des moments significatifs et de renforcer le bien-être émotionnel et cognitif des personnes âgées en maison de retraite.

Il existe de nombreuses activités sensorielles qui peuvent être mises en place en maison de retraite pour stimuler les souvenirs des résidents. Voici quelques exemples :

 

 

1. Odeurs et souvenirs

L’odorat est un sens puissant lié aux souvenirs et aux émotions. Proposer des ateliers d’aromathérapie ou d’odorat où les résidents peuvent sentir des parfums familiers tels que la lavande, le café, la vanille ou le pin peut évoquer des souvenirs et encourager les échanges entre les résidents.

En tant que psychologue travaillant au sein d’une maison de retraite médicalisée, j’ai eu le privilège de constater à maintes reprises le pouvoir extraordinaire des sens dans l’éveil des souvenirs et la stimulation des émotions chez nos résidents. Parmi les diverses activités que nous proposons pour favoriser leur bien-être, l’exploration sensorielle basée sur les odeurs a émergé comme l’une des plus profondément gratifiantes.

Chaque jour, je m’efforce de créer un environnement propice à l’épanouissement émotionnel de nos aînés. Les odeurs, bien plus qu’un simple parfum, sont une porte d’entrée vers un passé riche en vécus et en émotions. Je me souviens avec émotion de Mme Dupont, une résidente discrète et introvertie qui avait progressivement perdu le fil de sa mémoire. Lors d’une séance sensorielle où j’avais apporté une petite bouteille de lavande, ses yeux se sont éclairés d’une lueur familière. Elle m’a raconté comment elle aimait cultiver des champs de lavande dans sa jeunesse, dans le sud de la France. Les détails qu’elle partageait étaient précis et colorés, comme si le simple parfum avait ouvert une fenêtre vers ses souvenirs passés.

Un autre moment mémorable a été partagé avec M. Martin, un ancien marin. Lorsque j’ai apporté une boîte contenant diverses odeurs marines – sel, algues, et légères notes de poisson -, son visage ridé s’est illuminé. Il m’a raconté des histoires incroyables de voyages en mer, de tempêtes et de camaraderie. Ces récits étaient accompagnés par un mélange d’odeurs qui semblaient réellement le transporter dans le temps.

Les odeurs sont des déclencheurs puissants de l’imagination et des souvenirs. Elles transcendent les barrières du langage et de la cognition, touchant directement l’âme. La cannelle peut évoquer des moments joyeux dans la cuisine familiale, tandis que l’odeur de la pluie peut transporter certains résidents vers des après-midis d’enfance passés à sauter dans les flaques d’eau.

C’est pourquoi j’ai intégré ces activités sensorielles dans notre routine en EHPAD. Chaque semaine, nous organisons des séances où les résidents peuvent sentir, toucher et parfois même goûter diverses substances et objets qui évoquent des souvenirs. Les discussions qui en résultent créent un lien entre les résidents et facilitent également des conversations intergénérationnelles avec le personnel et les visiteurs.

Travailler avec les odeurs et les souvenirs au sein de notre EHPAD est une expérience émotionnellement enrichissante. Chaque sourire esquissé, chaque histoire partagée, chaque expression de joie ou de mélancolie est une preuve du pouvoir intemporel des sens dans la construction de notre identité et de nos expériences de vie.

Sophie Lambert Psychologue en EHPAD

2. Musique et mémoire

La musique est un puissant stimulateur de souvenirs chez les personnes âgées. Organiser des séances d’écoute de chansons et de musiques populaires de leur jeunesse peut raviver des souvenirs et encourager les résidents à partager leurs expériences liées à ces chansons. La danse peut également être intégrée pour une expérience sensorielle complète.

Je suis orthophoniste  en EHPAD, et j’ai découvert un trésor caché dans la musique. L’incroyable capacité de la musique à évoquer des souvenirs profonds et à tisser des liens émotionnels m’a toujours fascinée. Dans le cadre de mon travail, j’ai eu l’opportunité de voir comment les mélodies du passé ont le pouvoir de raviver la mémoire et d’apporter de la joie à nos aînés.

Lors de nos séances, j’intègre régulièrement des moments musicaux spéciaux, où les résidents sont invités à écouter des chansons qui résonnent avec leur passé. C’est incroyable de voir comment des visages fatigués s’animent soudainement à l’écoute d’une mélodie familière. Un exemple poignant est Mme Dubois, une ancienne chanteuse de cabaret. Alors qu’elle lutte pour se rappeler les détails du présent, les chansons de son époque lui permettent de revivre des moments de gloire et de partager des anecdotes colorées de sa vie sur scène.

La musique possède également le pouvoir de susciter des émotions profondes. M. Renaud, autrefois pianiste de renom, ne parvient plus à jouer en raison de sa démence avancée. Cependant, lorsque je lui ai apporté une douce mélodie au piano, ses doigts ont esquissé des mouvements familiers sur ses genoux. Ses yeux se sont remplis de larmes, et sa fille m’a confié que cette chanson était celle qu’il jouait toujours pour elle quand elle était enfant. La musique avait réussi à ouvrir une fenêtre vers le passé, permettant à M. Renaud de se reconnecter brièvement à son rôle de père et de musicien.

La musique offre également une passerelle vers les interactions sociales. Lors de nos “ateliers musicaux”, les résidents chantent, tapent du pied et même dansent parfois. Cela crée un sentiment de communauté et de partage d’émotions, transcendant les barrières de la maladie et de l’isolement.

Les séances musicales ont prouvé leur capacité à apaiser et à rassurer. La musique douce jouée en arrière-plan crée une ambiance calme, idéale pour les moments de relaxation et de méditation.

Chaque note jouée, chaque refrain chanté, chaque sourire illuminé par la mélodie est une preuve tangible du pouvoir de la musique sur la mémoire et les émotions de nos résidents. En tant qu’orthophoniste, je continuerai d’explorer ces mélodies du passé pour éclairer le présent de nos aînés.

Camille Martin Orthophoniste en EHPAD

3. Exploration tactile

Les activités tactiles, telles que la manipulation de différentes textures, peuvent stimuler les sens et favoriser les souvenirs. Mettez à disposition des résidents des objets tels que des tissus doux, des coquillages, des matériaux rugueux ou des plumes, pour qu’ils puissent les toucher et les explorer.

En tant qu’ergothérapeute œuvrant au sein d’une maison de retraite médicalisée, j’ai été témoin des merveilleux résultats qu’apporte l’exploration tactile dans l’amélioration de la qualité de vie de nos résidents. Le simple fait de manipuler des textures diverses et de s’engager dans des activités tactiles offre bien plus que du plaisir sensoriel : cela crée des liens profonds et significatifs entre les individus, même lorsque les mots deviennent rares.

Lorsque j’ai commencé à introduire des activités tactiles dans mes séances avec les résidents, j’ai été émerveillée par la manière dont cela a débloqué des canaux de communication qui semblaient auparavant fermés. Prenez l’exemple de M. Dupuis, un homme autrefois éloquent qui avait perdu la capacité de s’exprimer suite à un AVC. En lui offrant un éventail d’objets aux textures variées – du velours doux à la rugosité d’une écorce d’arbre – j’ai observé une transformation étonnante. Les sensations tactiles semblaient raviver des souvenirs émotionnels, et ses mains parlaient là où les mots faisaient défaut. En caressant la surface en velours, il laissait échapper des larmes de joie, tandis qu’en touchant l’écorce, un sourire mélancolique s’esquissait sur son visage.

De plus, l’exploration tactile peut également créer des moments de connexion significatifs entre les résidents et leurs proches. J’ai eu la chance d’assister à une séance avec Mme Lévesque et sa petite-fille. Mme Lévesque, atteinte de démence avancée, avait du mal à reconnaître les membres de sa famille. En lui proposant une série d’objets familiers – une écharpe tricotée par sa petite-fille, une vieille montre à gousset de son mari – sa petite-fille a doucement guidé les mains de sa grand-mère sur ces objets, suscitant des moments d’intimité et d’émotion partagée.

Ces activités tactiles ont également un effet apaisant et relaxant, aidant à réduire l’anxiété et l’agitation. L’expérience de tenir et de manipuler des objets familiers ou confortables crée un sentiment de sécurité et de familiarité.

Dans le cadre de nos séances régulières, j’ai intégré l’exploration tactile comme un moyen essentiel d’engager les résidents dans des interactions sociales et émotionnelles. Le toucher devient une forme de communication universelle, une façon de se connecter au-delà des barrières cognitives et verbales. Chaque toucher doux, chaque sourire partagé, chaque moment de compréhension silencieuse est une preuve tangible du pouvoir du contact humain.

Avec bienveillance, Isabelle Dubois Ergothérapeute en EHPAD

 

4. Activités artistiques

Les activités artistiques, comme la peinture, le dessin, la poterie ou la création de collages, peuvent être des moyens créatifs de stimuler les sens et les souvenirs des résidents. Encouragez-les à s’exprimer artistiquement en utilisant des couleurs vives, des matériaux variés et des sujets qui évoquent des souvenirs.

En tant qu’animatrice passionnée travaillant au cœur d’une maison de retraite médicalisée, j’ai été témoin d’une véritable transformation qui se produit lorsque nos résidents se lancent dans des activités artistiques. Les ateliers de peinture, de poterie, de collage et bien d’autres ont la magie de libérer la créativité enfouie et de créer des moments de joie et de connexion qui enrichissent la vie de nos aînés.

Lorsque j’organise des ateliers artistiques, je peux sentir une énergie particulière dans la salle. Les résidents, souvent réservés au départ, s’engagent pleinement dans l’exploration des couleurs, des formes et des textures. Prenez l’exemple de Mme Boucher, une ancienne couturière qui a rejoint notre atelier de collage. En manipulant les tissus, les papiers colorés et les accessoires, elle a créé un magnifique collage qui racontait son propre voyage à travers le temps, en intégrant des morceaux de tissu de vêtements qu’elle avait confectionnés autrefois. Les activités artistiques deviennent ainsi une voie pour s’exprimer et partager son histoire unique.

Ces ateliers artistiques ont également le pouvoir de créer des liens intergénérationnels. En invitant des jeunes artistes locaux à participer, nous offrons aux résidents la possibilité de transmettre leur savoir et leurs expériences. Ces moments d’échange sont inestimables, créant des ponts entre les générations et renforçant le sentiment d’appartenance à une communauté.

Au-delà de la créativité, les activités artistiques apportent un apaisement profond. Lorsque nos résidents se plongent dans la peinture, la poterie ou le collage, leurs soucis semblent s’évaporer, laissant place à une concentration paisible sur l’instant présent.

Le résultat final n’est pas toujours l’objectif principal. Ce qui compte, c’est le processus de création lui-même, le voyage que chaque résident entreprend à travers les couleurs, les formes et les matériaux. Les sourires radieux qui éclairent leurs visages lorsque leur création prend vie sous leurs mains sont les véritables récompenses.

Chaque coup de pinceau, chaque morceau de tissu collé, chaque moment de contemplation devant une œuvre achevée est une preuve tangible du pouvoir des activités artistiques pour apporter de la joie, de la créativité et de la connexion aux jours de nos chers résidents.

Marie Leclerc Animatrice d’activités artistiques en EHPAD

 

Les bénéfices de la stimulation sensorielle en maison de retraite

La stimulation sensorielle offre de nombreux avantages aux personnes âgées en maison de retraite, notamment en ce qui concerne la stimulation des souvenirs et le bien-être général. Voici quelques-uns des principaux bénéfices :

1. Stimulation des souvenirs

Les activités sensorielles, telles que l’utilisation d’odeurs, de musiques, de textures et de couleurs familières, peuvent évoquer des souvenirs et des émotions chez les personnes âgées. Ces stimulations sensorielles peuvent raviver des souvenirs enfouis et favoriser les échanges et les discussions entre les résidents.

2. Amélioration de l’humeur et de l’engagement

Les activités sensorielles créent des expériences agréables et stimulantes, ce qui peut améliorer l’humeur et l’engagement des résidents en maison de retraite. L’exploration de différentes textures, l’écoute de musiques favorites ou l’odorat de parfums familiers peuvent susciter des émotions positives et renforcer le lien entre les résidents et leur environnement.

3. Réduction du stress et de l’anxiété

La stimulation sensorielle peut également contribuer à réduire le stress et l’anxiété chez les personnes âgées en maison de retraite. Les activités sensorielles apaisantes, comme la relaxation guidée, les massages doux ou l’écoute de sons relaxants, peuvent favoriser un état de calme et de détente, et ainsi améliorer le bien-être émotionnel des résidents.

4. Amélioration des capacités cognitives

Les activités sensorielles sollicitent diverses capacités cognitives, telles que l’attention, la mémoire et la perception. L’engagement dans des activités sensorielles stimulantes peut aider à maintenir et à renforcer les fonctions cognitives chez les personnes âgées. Par exemple, des jeux sensoriels basés sur la reconnaissance d’odeurs ou de textures peuvent exercer la mémoire et la concentration.

 

Conseils pour intégrer les activités sensorielles dans le quotidien des résidents

 

Pour intégrer efficacement les activités sensorielles dans le quotidien des résidents en maison de retraite, voici quelques conseils pratiques :

Planification : Établissez un calendrier régulier d’activités sensorielles et assurez-vous de les intégrer dans le programme d’activités de la maison de retraite. Prévoyez des moments dédiés à la stimulation sensorielle pour permettre aux résidents d’y participer de manière régulière.

Adaptation : Tenez compte des capacités et des préférences individuelles des résidents lors du choix des activités sensorielles. Adaptez les activités en fonction des limitations physiques, sensorielles ou cognitives de chaque résident pour garantir leur participation active et leur plaisir.

Environnement propice : Créez un environnement adapté pour les activités sensorielles en utilisant des éléments tels que des couleurs apaisantes, un éclairage adéquat et une ambiance calme. Assurez-vous que les espaces utilisés sont confortables et sécurisés pour les résidents.

Encadrement professionnel : Sollicitez l’aide de professionnels qualifiés, tels que des ergothérapeutes ou des animateurs spécialisés, pour planifier et animer les activités sensorielles. Leur expertise peut contribuer à maximiser les bienfaits et la sécurité des résidents.

Observation et adaptation : Observez attentivement les réactions des résidents lors des activités sensorielles. Soyez attentif aux signes de plaisir, d’engagement ou de détresse, et adaptez les activités en conséquence pour répondre aux besoins spécifiques de chaque résident.

 

Des activités sensorielles numériques clef en main 

L’intégration d’activités sensorielles numériques au sein des programmes d’activité en EHPAD a révélé des bienfaits étonnants. Ces expériences modernes offrent une nouvelle dimension à nos résidents, leur permettant de stimuler leurs sens de manière innovante. À travers des photos et des vidéos captivantes, les souvenirs sont ravivés, transportant nos aînés dans des moments du passé. Des jeux interactifs qui sollicitent la mémoire offrent des défis plaisants tout en renforçant les capacités cognitives. Les activités sensorielles numériques sont de véritables passerelles vers des univers variés, apportant une vitalité renouvelée à nos résidents et ouvrant des opportunités d’interaction sociale enrichissantes. L’utilisation de la technologie comme outil sensoriel élargit les horizons de nos résidents, contribuant ainsi à leur bien-être physique et mental d’une manière inédite et passionnante.

Découvrez 3 applications, JOE, EDITH et E-SOUVENIRS que vous pouvez tester gratuitement en les téléchargeant. 

 

JOE

Plus de 30 jeux cognitifs pour les seniors autonomes, avec de nombreux jeux culturels pour des ateliers de réminiscence ludique (Quiz, recettes, géographie, … )  

EDITH

Les mêmes jeux en plus facile, pour des personnes qui souffrent de démence ou de la maladie d’Alzheimer. Se remémorer des souvenirs a un impact très positif. 

E-SOUVENIRS

L’application E-Souvenirs vous présente des images, vidéos, audios, avec des souvenirs des années 1930 à nos jours, pour que les seniors retrouvent des brides de souvenirs. 

esouvenirs reminiscence

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :